Accélérer la justice en limitant à 3 ans le secret de l’instruction

La « justice » ne marche pas du tout dans notre pays.
Par exemple les plaintes contre les ministres peuvent être enterrées pendant plus de 15 ans avant d’être classées pour un vice de procédure (sang contaminé, amiante, affaire Verdin…).

Le secret de l’instruction ou encore le secret défense sont des prétextes pour que ceux qui nous nuisent aient l’impunité pour leurs crimes.

Le secret de l’instruction sera limité à 3 ans à partir du dépôt de la première plainte. 5 ans pour le secret défense.

Au-delà, si « la justice » n’a pas été rendue, tous les documents et preuves seront consultables et diffusables par les citoyens français, qui feront ce que l’Etat a été incapable de faire.

Ceux qui enterrent les affaires ne le pourront plus.

 

Laisser un commentaire