Archive for NOUS, les français

Nos couleurs, logos, symboles, titres…

On n’a pas besoin de logo, de se démarquer des autres, des créer une séparation, ajouter de la division.

Nous avons déjà des couleurs.
Nous avons déjà des symboles,
des textes,
des chants,
des valeurs,
une histoire…

Nous sommes un peuple.

Nous sommes des dizaines de millions d’exclus d’une manière ou d’une autre par une poignée de politiciens qui imposent des « lois » complètement délirantes qui n’ont jamais été approuvées par le peuple, et n’auraient jamais été approuvées.

Croyez-vous que l’on aurait construit nous-même un code des impôts de 3700 pages tellement grotesque que des milliers de pages concernent les exonérations des impôts beaucoup trop gros qui transforment la vie de tous en enfer ?

Croyez-vous que l’on aurait permis qu’un tiers de notre population ne puisse pas se soigner parce que tous l’argent est dépensé en soin et médicaments gratuits pour les immigrés, même ceux entrés illégalement en violant nos lois, qui sont récompensés par les politiciens en leur donnant beaucoup plus de droits qu’aux français, qui leur payent tout ?

Maintenant le gouvernement s’en prend aux plus minuscules retraites en augmentant considérablement la CSG.

Dans des centaines de domaines, nous sommes des dizaines de millions d’exclus de ce système monstrueux.

Avons-nous vraiment besoin d’ajouter encore des divisions en ayant un nouveau logo, un nouveau parti, être détesté par les autres partis, les autres religions de notre même peuple ?

Nous sommes français.

Nos couleurs sont le bleu, le blanc, le rouge.

Nous avons déjà un drapeau.

 

Drapeau tricolore qui unit tous les francais

Rassembler

Les politiciens en sont au point de vouloir imposer le vote obligatoire sous peine d’amende de 35 euros, pour se donner une apparence de légitimité, en semblant élus massivement.

Pourritures.

Le problème, c’est eux. C’est leurs idées. C’est à dire leur manque quasi-total d’idées.
Ils ne pensent qu’à trois choses :
– Plus d’impôts, toujours plus d’impôts !,
– Plus d’Europe, des « lois » décidées à des milliers de kilomètres sans vote pour toujours moins de pouvoirs au peuple,
– et insulter et agresser pour faire taire ceux qui sont victimes des conséquences de l’immigration beaucoup trop massive qu’ils nous imposent.

Ils dressent les uns contre les autres pour masquer leur incompétence et leurs crimes en profitant du chaos.
Ils divisent tout le monde.
Dans les entreprises, les usines, les exploitations agricoles, les patrons asphyxiés d’impôts se disputent avec les travailleurs précaires couverts de dettes.
C’est comme ça pour tout, dans tous les domaines de la société, dans toutes les fonctions, dans chaque hiérarchie, plus rien ne va,
à cause des politiciens qui se mêlent de tout et cassent tout ce qui marchait.

 

En fait, les politiciens ont surtout réussi un exploit : ils ont créé le plus grand parti de France, celui des abstentionnistes et du vote blanc de rejet total.

La plus grande force en nombre de toute l’histoire de notre pays.

Des gens qui bouillonnent de ne pas pouvoir agir, construire, investir, entreprendre, sans que les politiciens ne leur volent tout pour loger et soigner des envahisseurs roms ou des musulmans intolérants incapables de s’intégrer qui n’apportent que de l’insécurité, énormément de mauvaises dépenses, des humiliations, des menaces…

Le peuple ne peut même plus dire ou écrire ce qu’il pense, tout ce qui est opposé au gouvernement et à ses décisions grotesques ou suicidaire devient un délit condamnable de plusieurs années de prison et de dizaines de milliers d’euros d’amendes.

Le peuple est obligé d’être inactif, rumine sa frustration et est prêt à exploser.

Parfait.

Vous êtes dans l’état qu’il faut pour changer les choses avec très peu de blablas en mettant quelques coups de pieds aux culs, si besoin.

Nous avons le nombre.
Nous sommes plusieurs dizaines de millions d’exclus, à cause de seulement quelques uns.

La différence de nombre ne fait aucun doute sur qui va gagner si les choses doivent encore dégénérer, si on les laisse faire…

 

Alors maintenant on va se rassembler.
Il suffit d’une seule règle. Peu importe tout ce qui nous oppose, nos différences, nos revenus, nos couleurs, il y a une évidence : si le bateau France finit de couler, on va tous encore plus souffrir.
Alors la règle, la voici :

Notre intérêt général passe avant les privilèges de quelques minorités.

Le financement

Le lancement du site est déjà financé. Il a suffit des deux premiers dons Paypal, un de 10 euros et un de 25 euros, pour créer cet outil destiné à rendre le pouvoir aux français avant que tout ne dégénère en guerre civile à cause des politiciens.

Capture d ecran montrant l autofinancement grace aux dons paypal

21,58 € TTC.
Et il reste encore des sous…

Pour le moment pas besoin de plus.

Capture d ecran creation du site et du domaine

Donc, j’espère que vous allez comparer avec les dettes de dizaines de millions d’euros des partis politiques traditionnels qui impriment des centaines de milliers d’affiches pleines d’encres toxiques, pour recouvrir à tour de rôle des dizaines de fois par jour les mêmes panneaux électoraux.

Ils sont dans l’ancien système où plus rien ne marche.
… et où leur incompétence totale ne fait plus illusion.

 

Si les choses deviennent très sérieuses, au point de pouvoir réellement envisager d’avoir un poids décisif lors de la prochaine élection présidentielle, il nous faudra quelques centaines d’euros de plus.
On aura besoin d’un hébergement avec plus de débit.
Donc, on va partir « large » en envisageant un budget de campagne présidentielle de 1000 euros.

Si si.

En comparaison des budgets de dizaines de millions d’euros des partis politiques traditionnels qui nous dégoûtent presque tous, ça semble moins qu’une miette.

… mais on ne va pas faire les erreurs de ces parasites incompétents, ni arroser grassement tous leurs copains banquiers, leurs amis, les emplois fictifs, les amis de leurs amis, avec des tas d’intermédiaires offrant des prestations coûteuses plus ou moins réelles.

On n’a pas besoin de flamber des millions pour se faire applaudir devant des salles déjà conquises, juste pour avoir des images à diffuser sur les médias de masse, pour manipuler en faisant croire au grand amour du peuple.

Pas besoin d’abattre des milliers d’arbres pour inonder au hasard toutes les boites aux lettres du pays avec des tracts distribués aveuglément.

Pas besoin de cotisation annuelle, de carte de membre, d’abonnement, de faire des prêts coûteux auprès de banquiers parasites, pour financer les mêmes monstrueux gaspillages que les partis politiques en naufrage.
On n’est pas un rouage de ce monstrueux système politique broyeur de français, en train de finir de tomber en panne.
On ne va pas faire ce qui nous dégoûte. On va imposer nos changements.

Nous allons partager gratuitement nos idées gratuites, nos valeurs profondes, gratuites, et ce qui nous semble juste, un peu comme on parle de croyances, des rêves, de justice…
Le bon sens est gratuit, la morale est gratuite, l’honnêté, le respect, sont des choses gratuites. (Les partis politiques n’en ont pas, c’est pour ça qu’eux doivent payer pour acheter l’illusion).

Nous, nous n’avons pas besoin de flamber pour nous parler.

Donc, on va seulement avoir besoin d’un site internet un peu costaud pour des centaines des milliers de connexions quotidiennes, où chacun pourra s’exprimer, depuis son ordinateur ou son téléphone portable, et cliquer sur ses icônes de partage sur les réseaux sociaux.

Ensuite, pour rassembler les 500 candidatures, on va laisser les sympathisants les plus motivés discuter gratuitement avec les élus qu’ils aiment bien à côté de chez eux, dans des conversations conviviales et pleines de bonne humeur.

(… mais je diffuserai quand même partout à l’étranger sur des dizaines de sites incensurables, les identités et adresses des bureaux des traitres carriéristes qui ne veulent pas d’opposition à leur système maffieux).

 

… donc, un budget ridicule d’un peu plus de 1000 euros pour une campagne présidentielle anti-système de surconsommation et d’hyper-présence de la finance, ça semble fou, à priori, mais jouable maintenant qu’internet est partout, en illimité.

Plus besoin des méthodes de campagne d’il y a 60 ans, des dinosaures de la politique qui ne sont plus bons à rien.

Et en plus si on y arrive, on va montrer clairement à tout le monde dès le départ qu’on a ce qui faut dans la tête pour réparer notre France en faillite.
Ce que les autres n’ont pas : des idées et l’envie d’agir.

Donc, pour l’auto-financement je vais juste mettre une publicité pour des drapeaux tricolores, nos couleurs, le bleu, le blanc, le rouge, pour rassembler tranquillement petit à petit les centimes nécessaires pour bien faire les choses pour quand on aura besoin d’un vrai site costaud.

 

Et l’icône cliquable « Faire un don » de Paypal, pour ceux qui veulent participer plus directement.




S’il faut passer des centaines d’heures pour tout faire rouler correctement, il faudra payer quelqu’un.

 

Et pour les sommes qui n’auront pas été dépensées dans la campagne, je propose qu’elles soient utilisées pour faire travailler des artisans français, pour fabriquer des reproductions de guillotines traditionnelles françaises, en beau bois bien de chez nous et en acier inoxydable.

On les offrira à des musées d’histoire dans nos plus grandes villes tristement infestées, en commençant par Paris et Marseille.

J’ai l’impression que d’une manière ou d’une autre, ça sera bientôt utile.

Soit comme simple objet publicitaire dans des opérations de communication sur l’inefficacité de la « justice » républicaine franc-maçonne et les récidives en série qu’elle entraine quasiment toujours,

Soit … pour autre chose…