Archive for Idées et brouillons pour la prochaine Constitution française et la Déclaration des droits des français

Chaque génération ne décide que pour elle

Inscrire dans la prochaine constitution le principe que chaque génération ne décide que pour elle, pour s’adapter aux changements du monde,
mais surtout pour empêcher définitivement que se reproduise l’escroquerie de la dette publique qui a déjà transformé trois générations en esclaves des banques.

Tous les 25 ans le peuple français se prononcera par référendum sur la nécessité ou pas de changer la constitution française, le texte au-dessus de tous les autres.

 

Légitime défense et protection des français partout dans le monde

Article 2 :

Tous ceux, français ou étrangers, qui ont volontairement tué un ou des français dans un but criminel (donc à l’exception des cas de criminels français punis légalement), seront exécutés, où qu’ils se trouvent dans le monde.

Aucun titre, aucun rang, aucune nationalité, même des rois ou des présidents, personne ne sera impuni.

La certitude d’être punis de mort en cas de crime contre un français nous apportera la sécurité partout dans le monde.

Plus jamais des islamistes n’enlèveront les nôtres pour réclamer une rançon puis les décapiter devant des caméras pour une propagande djihadiste.

 

Plus jamais de politiciens professionnels, une démocratie directe

Article premier de la prochaine constitution. C’est juste un brouillon pour l’idée, à rédiger mieux :

 

Le peuple français est victime d’un génocide organisé par ses dirigeants. Les pires poisons sont volontairement ajoutés dans tout : du fluor dans l’eau potable, du mercure dans les vaccins, de l’aluminium dans l’eau et dans la farine, des milliers d’additifs non-nécessaires et toxiques dans les aliments et les médicaments…
même notre air et nos sols sont empoisonnés par des milliers de tonnes d’épandages aériens toxiques, en secret, sans jamais en avoir informé le peuple, en détournant des milliards d’impôts.

Même l’identité française est effacée, jusque dans les manuels scolaires, son histoire et maintenant son orthographe.

Ces trahisons ne doivent plus jamais se reproduire.

La démocratie directe devient définitivement la règle.

 

Déchéance de nationalité des familles des terroristes

Les politiciens prétendent que « l’on ne peut pas fabriquer d’apatride », c’est un faux problème. Quand on veut on peut. Là ils cherchent des prétextes.
Les terroristes ne méritent pas d’être déchus de leur nationalité française, ils s’en foutent. Ils doivent être abattus en public pour faire un exemple dissuasif.
Le problème est que ces assassins sont le fruit de la loi absurde et suicidaire du « droit du sol ».
On peut faire naitre des cafards dans une bergerie, ça restera des cafards.
Les familles non-intégrées ayant crée des monstres sanguinaires ou criminels multi-récidivistes qui détruisent la France et pourrissent la vie des français, montrent qu’il n’ont pas enseigné l’amour de notre pays, mais sa haine.
De telles personnes ne méritent pas d’être nationalisées françaises.
La déchéance de nationalité aura un effet rétro-actif sur les parents et grands parents de terroristes. Ceux qui comptent vivre une vieillesse heureuse en abusant d’un pays qu’ils détestent vont obtenir ce qu’ils ont mérité. Ca donnera à réfléchir aux autres.

Bien entendu il faut aussi immédiatement annuler le droit du sol, puisqu’il entraine les meurtres de français par des fanatiques musulmans « français de papiers », choses pour lesquelles les politiciens lamentables de ce système qui s’écroule, n’ont aucune solution (au problème qu’ils ont causés eux-seuls en sales traitres).

Déchéance de la nationalité pour les francs-maçons

Les francs-maçons sont impliqués dans absolument tout ce qui va mal dans notre pays.
Soit ils sont directement coupables des crimes, détournements de fonds, pédophilie, corruption… soit ils organisent par des « lois » et/ou en n’appliquant pas les bonnes lois existantes, pour obtenir l’impunité et transformer la vie de tous les français en cet enfer.

Pour une fois je suis d’accord avec tous ces crétins parasites menteurs du gouvernement socialiste : ils parlent maintenant d’étendre la déchéance de nationalité aux français de souche qui mettent en danger l’Etat, ce qui est donc exactement ce que font les francs-maçons.

Leur république devient une dictature monstrueuse où l’injustice règne partout. Il est temps que ça s’arrête. Nous n’avons même plus de frontières pour nous protéger.

Je propose un référendum pour déchoir de leur nationalité tous les francs-maçons.

En fait, c’est une loi qui permettra que ces monstres n’aient plus accès aux postes de pouvoir, puisqu’ils ne seront plus français. La fonction publique leur sera interdite.
Ils ne pourront plus organiser la dette, brader nos autoroutes, nos centrales électriques… pour enrichir leurs complices financiers privés.

 

Ajouter dans la constitution qu’une loi doit respecter la nature

A soumettre a référendum national :

Plus aucune loi française ne peut prétendre réécrire stupidement par aveuglement idéologique de fanatiques, ce qui est l’ordre naturel des choses.

Les « lois » complètement connes prétendant que des couples homosexuels sont la même chose qu’un couple hétérosexuel ne doivent plus jamais se reproduire.

 

Il faudra aussi obligatoirement intégrer des moyens de répression des dirigeants pour que de telles infamies contre le peuple français et ses enfants ne puissent plus jamais se reproduire.

 

L’intérêt général est toujours supérieur aux privilèges de quelques uns

A ajouter dans la prochaine constitution :

L’intérêt général passe toujours avant les privilèges de quelques uns.
Aucune minorité ne doit pouvoir encore imposer sa dictature à la majorité.

Une loi qui créerait une discrimination positive lésant des français serait nulle, même décidée avec les meilleures intentions.

 

Liberté de penser

Cet article doit absolument être ré-affirmé.

Art. 10. Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi.

 

On peut supprimer les 4 derniers mots, qui entrainent les dérives que l’on a pu voir, avec les nazi socialistes qui ont tabassés des manifestants pacifiques opposés à leur « loi » sur le mariage contre nature.

Cet article est à fusionner avec celui-là :

Art. 11. La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi.

 

Pareil, la dernière phrase doit être enlevée à cause des politiciens des 40 dernières années qui ont transformé la France en enfer où il est impossible de penser.

Tenez, regardez. Pas plus tard qu’aujourd’hui, voilà ce qui vient encore de se produire. Boris Le Lay en est déjà à sa 8ème condamnation pour des prétextes totalement futiles par des « juges » politiques fanatiques, au lieu de s’occuper des crimes :

Capture d ecran de la page facebook de Boris Le Lay apres sa huitieme condamnation politique

Source : La nouvelle page Facebook de Boris Le Lay, après censure des précédentes.