Archive for Education

Améliorer la scolarisation des enfants différents

Pour des dizaines de milliers de parents il est déjà presque impossible de scolariser leurs enfants ayant un handicap à cause du manque de structures et de ressources.
En fait on les a déjà, les structures et les ressources, mais elles sont très massivement occupées par des enfants d’envahisseurs n’ayant jamais cotisé un seul centime en France, qui choisissent volontairement de violer nos lois d’accueil, et qui ont droit à tout quand les français n’ont plus droit à rien.
Ces intrus nous volent.

Donc, les écoles vont être interdites aux étrangers en présence illégale sur notre territoire. Nos ressources serviront enfin aux nôtres qui sont le plus dans le besoin.

Dès 2018 une classe sur 20 sera restructurée pour l’accueil d’enfants différents. Ca semble peu mais tous les enfants avec un handicap ne sont pas scolarisables.

Les enfants avec un handicap physique en âge de décider choisiront d’eux-mêmes s’ils préfèrent être entourés d’enfants normaux ou différents de la norme. Le choix leur permettra de s’épanouir dans leur environnement préféré.

Les enfants avec un handicap intellectuel ou mental seront scolarisés dans des classes adaptées. La présence de ces enfants influence souvent très défavorablement le rythme de travail des autres élèves.

On ne peut pas attendre des enfants avec un handicap d’avoir le même avenir que ceux qui ont dès le départ toutes les bonnes cartes en main. Leur programme doit être adapté pour permettre un minimum d’autonomie et des possibilités de trouver leur place dans l’activité qu’ils aiment. Par exemple beaucoup de filles autistes voudraient travailler avec des animaux et beaucoup de garçons autistes voudraient travailler dans l’informatique (où ils montrent souvent des capacités exceptionnelles).
L’autisme s’accompagne souvent d’une fatigabilité très anormale, donc les horaires doivent aussi être adaptés, réduits. Par exemple 4 matinées par semaine.

Même si tous les handicaps sont différents, les enseignants aussi apprécieront d’avoir des horaires très réduits. Etre entourés d’enfants ingérables, qui hurlent, se cognent la tête sur les murs, n’ont pas conscience des dangers… c’est épuisant. De quoi brûler en accéléré toute l’énergie disponible pour la journée.
Donc les postes nécessaires seront prioritairement affectés aux volontaires. Beaucoup moins d’heures, ça peut plaire à beaucoup de personnes. Par exemple des parents isolés.

A ce propos, quand les envahisseurs illégaux auront enfin été expulsés, vu qu’ils occupent 98% de nos capacités d’hébergement d’urgence sans que les français le sachent, toutes les places d’hébergement seront enfin disponibles pour notre peuple, nos pauvres, nos malades…
Je souhaite qu’au moins une chambre sur 10 soit utilisée pour l’hébergement de parents dont l’enfant doit subir des soins ou une scolarité à des dizaines de kilomètres de son domicile.

Une dernière chose. Ca ne concerne pas vraiment un « handicap » même si trop souvent ça en devient un.
Les enfants surdoués sont très souvent en échec scolaire. Un sur trois n’arrive pas à s’intégrer dans le moule qui sert à former les millions d’électeurs de françois hollande.
Dès les premiers problèmes d’absentéisme, de mauvais comportements durables, de chute des résultats scolaires ou de comportement très atypique, il sera recherché des signes de haut potentiel chez les enfants en difficultés.

Des mesures doivent être prises pour que les surdoués profitent de leur scolarité au lieu de se faire couper les ailes.
Il leur faut aussi des aménagements adaptés, mais ceux-ci peuvent être plus simples que pour les autres enfants différents. Il peut suffire de faciliter le saut d’une ou deux classes pour augmenter suffisamment la difficulté pour que l’apprentissage reste intéressant et motivant pour les surdoués et éviter le décrochage à cause de l’ennui.
Il n’est pas forcément nécessaire de regrouper tous les surdoués dans une seule classe.
Avec un peu de bonne volonté, les différences peuvent être une force, une occasion de partager ce qu’il y a de meilleur en nous.
Une personne sur trois a un handicap visible ou caché.
Nous sommes presque tous concernés par le handicap.

Et c’est encore pire pour les nouvelles générations.
Il y a 50 ans, un enfant sur 10 000 était autiste.
Maintenant dans notre monde moderne, à cause des additifs alimentaires, des conservateurs, des pesticides, des vaccins… un garçon sur 50 nait autiste et une petite fille sur 150.
Il est urgent de nous adapter aux changements sociaux rendus nécessaires par les erreurs de nos ainés.

 

Obligation d’enseigner aux enfants à devenir autosuffisants

A soumettre à référendum.

Les écoles auront obligation d’enseigner plusieurs heures par semaine aux nouvelles générations françaises comment devenir autonome et produire localement tout ce qui est indispensable :
Savoir faire pousser de la nourriture,
des notions élémentaires d’élevage,
les formes d’énergies locales ou traditionnelles (bois, charbon, soleil, vent, eau, biomasse…) pour pouvoir se protéger de la fin très prévisible du pétrole surexploité depuis 120 ans, et de la flambée des prix du nucléaire en conséquence.

La nouvelle génération doit réapprendre à devenir autonome sur tout ce qui permet la survie, sans dépendre des réseaux ni du commerce international, pour ne plus subir les embargos décidés par des pourritures de non-élus de Bruxelles…

 

Rendre obligatoire les bandes réfléchissantes sur les cartables des enfants

Une idée excellente de la sécurité routière pour augmenter la visibilité des enfants sur les routes et réduire le nombre d’accidents : rendre obligatoire les bandes réfléchissantes sur les cartables des enfants.
20% de surface réfléchissante sur la face du sac, ses deux côtés et 10% de la surface des bretelles, pour être vu dans toutes les directions.

Cette mesure ne sera pas discuté 1000 ans par les politiciens bons à rien ni votée par référendum, juste imposée immédiatement par décret.
Tous les cartables vendus ou importés ou fabriqués en France auront des bandes réfléchissantes.

 

Télévision : transformer la machine à abrutir en outil de partage du savoir utile

La télévision n’est pas qu’un outil de désinformation, elle est actuellement en partie responsable de l’effondrement des valeurs, de la moralité, du goût des efforts, du mérite, de la science…

Maintenant n’importe quel inconnu peut devenir célèbre sans rien faire juste en étalant indécemment sa vie privée devant des millions de spectateurs qui ne cherchent qu’à combler leur ennui, se distraire un moment de ce monde sans espoir.

Nous pouvons changer ça facilement. Puisque nous payons les médias, nous pouvons exiger de la qualité.
Plutôt que de voir des crétins enfermés des semaines dans un loft s’exhiber, nous pouvons avoir un quota minimum de contenus scientifiques utiles. Et économiques, écologiques…

Comment créer une entreprise qui marche, comment cultiver la terre sans épuiser le sol, comment fonctionne les différentes machines à énergie solaire…

Les sujets ne manquent pas.
Il n’y a pas que le foot et les défilés d’invertis en string.

Nous devons exiger au moins 1/5 ème de contenu culturel utile, utilisable, qui peut améliorer la vie des gens, sur les médias financés à l’argent public.

 

 

le stripteaseuse

Installation du drapeau français dans les écoles

Installation obligatoire du drapeau tricolore à l’entrée de toutes les écoles présentes sur le territoire français.

Installation obligatoire d’un drapeau français dans chaque salle de classe, au-dessus du tableau.

 

La Russie impose le drapeau et l’hymne dans les écoles.

 

 

Remise en place des notes des élèves et création d’un système permanent de récompenses motivantes pour les meilleurs

La chute du niveau général est une conséquence de la disparition des notes.
Les cancres complets sont estimés au même niveau que les meilleurs élèves, ce qui est très démotivant pour les meilleurs.

Comme toujours les socialistes ont nivelé par le bas.

Les notes doivent être remises en place tout au long de la scolarité.

Les meilleurs élèves doivent être récompensés par une sorte de bourse au mérite, mais pas seulement au niveau du bac, plutôt par de petits avantages fréquents, concrets.
Les meilleurs seront toujours plus motivés, en tirant le niveau général vers le haut.

 

Obligation pour les enfants étrangers de parler français pour intégrer une école publique française

En France le langage est le français.

Nous sommes tellement envahis par des millions d’arabes, de roumains, d’africains… ne parlant pas notre langue, que les petits français sont empêchés d’apprendre.
Les performances scolaires sont en chute catastrophique depuis l’invasion massive.

Nous devons penser aux nôtres en priorité.

Les écoles publiques seront réservées aux enfants maitrisant le français.

Ceux ne parlant pas notre langue auront obligation de suivre des cours privés à la charge des parents.

Si ça ne plait pas aux étrangers, qu’ils rentrent chez eux parler leur langue.

Scolarité obligatoire en établissement privé payé par les familles d’enfants trop violents dans le public

Nous devons protéger nos enseignants et les élèves ayant la volonté réelle d’étudier, contre la barbarie de quelques uns qui ont une impunité presque totale, qui pourrissent la vie de tous et mettent beaucoup de personnes en danger.

Les élèves mineurs exclus des établissements scolaires publics pour des problèmes graves de comportement, auront obligation de poursuivre leur scolarité dans un établissement privé éducatif fermé.

Ce surcoût sera financé par les propres parents laxistes des délinquants.

Les aides sociales des parents seront versées directement aux établissements scolaires de rééducation pendant toute la durée de la scolarité.