Archive for Education

Les menus des cantines doivent respecter la volonté de chacun

Quand j’étais petit, ceux qui ne mangeaient pas de porc avaient du poisson.
Ca se passait très bien.

Puis des musulmans se sont mis a exiger par pur racisme que tout le monde sans exception mange comme eux, parce que la simple vision d’une assiette de jambon ou d’une saucisse traditionnelle les agresse au delà de l’imaginable !…
et les taffioles de la politiques ont cédé lâchement, obligeant tout le monde à bouffer de la merde halal d’animaux égorgés sans étourdissement mettant jusqu’à un quart d’heure à agoniser dans une souffrance maximale au nom de convictions religieuses de quelques uns.

A force de revendications et d’exigences toujours plus abusives et racistes venant toujours des mêmes, incapables de tolérer les autres, quelques très rares élus nationalistes ont décidé que plus personne n’aurait de plat halal, porc pour tout le monde, au nom du « principe de laïcité » et pour faire des économies, faire plusieurs repas entrainant un surcoût.

Et donc, les repas de cantine sont devenus un sujet qui fout en rogne quasiment tout le monde.

Très franchement, ouvrir des boites de sardine ou réchauffer au micro-onde des barquettes de poisson surgelé quand il y a du porc n’est pas un surcoût vraiment gigantesque, c’est un prétexte à cause de la colère, compréhensible et justifiée.

Dans les écoles à majorité musulmane, ouvrir un sachet de jambon ne coûte pas non plus une fortune, il ne faut pas déformer la réalité.

Le problème est l’intolérance de quelques connards, dans les deux camps, qui exigent et organisent la soumission des autres à leur dictature.
C’est inadmissible.

La cantine doit respecter les convictions alimentaires de chacun, du moment qu’elles ne deviennent pas un prétexte raciste pour emmerder tous les autres.

Un seul menu pour tous n’est pas possible, ça ne marche pas.

Il va falloir revenir aux principes simples et tolérants qui marchaient avant, si personne de mauvaise volonté ne décide d’y faire obstacle juste par haine.

On parle de nourrir des gosses souriants, pas de guerre d’épuration ethnique, bordel de merde.

 

Privilégier les études courtes

Plus d’un jeune sur quatre souffre du chômage.
Pire encore, parmi les plus hauts diplômes, bac+5 par exemple, le chômage dure souvent trois ans.
Le système éducatif français avec le bac à la base de tout, pour tous, est un échec complet, qui donne une France dont les forces vives sont inactives.
De grandes réformes sont nécessaires.

Les formations courtes, concrètes, permettant d’obtenir rapidement des emplois utiles doivent être encouragées, mais pas seulement. Si les études courtes débouchent sur des boulots très peu payés et de la galère tout le reste de la vie, il est normal que les jeunes restent le plus longtemps possible dans le confort des études, déconnectés des réalités.

La taxation délirante des salaires doit vraiment s’arrêter.
Gagner décemment sa vie est ce qui permettra de réduire très sensiblement le chômage des jeunes et de toute la population.

Si les avantages à travailler sont largement supérieurs à rester sur un banc sans être payé, la population fera d’elle-même ce qui est le mieux pour elle.

L’éducation nationale doit être réformée pour permettre aux jeunes d’être opérationnels dès leur fin de scolarité,
parallèlement à de grandes réformes sur la fiscalité du travail.

Enseignement gratuit du code de la route au collège

Loi d’intérêt général, à imposer sans référendum.

Le code de la route doit devenir une matière obligatoire enseignée gratuitement à tous, avant l’âge de conduire les premiers véhicules à moteur, pour sauver des vies.