Archive for Gaspillages et mauvaises dépenses

Les mosquées financées illégalement par l’argent public seront saisies pour servir à tous sans distinction

Des milliers de mosquées ont été construites grâce à de l’argent public détourné illégalement par des élus corrompus et/ou fanatiques.

L’argent public ne doit pas servir à seulement quelques uns, au détriment de tous.
A plus forte raison lorsqu’il s’agit de mosquées, lieux de radicalisation de quasiment tous les terroristes français avec des papiers français.

Les mosquées financées à l’argent public détourné, seront saisies et utilisées pour l’intérêt de tous, comme la création de commissariats de police, par exemple.

80% des enfants français autistes ne sont pas scolarisés.
Notre argent ne serait pas mieux employé en créant des classes spéciales plutôt que des mosquées ?

 

Gratuité des autoroutes pour les français, payants pour les étrangers

A quoi servent les péages des autoroutes (non pas en vrai, mais « officiellement ») ?

« A financer l’usure et l’entretien par les usagers ».

Ok. Ca me va. Jouer au plus con, maintenant je sais bien faire.

Les autoroutes ont été entièrement financés par les français, puis bradés par les politiciens traitres qui méritent la guillotine, à des multinationales, qui dégagent des profits gigantesques, en augmentant considérablement les prix tout le temps.

Normalement on devrait scier toutes les barrières, pour le principe, parce qu’on nous prend pour des cons.

… mais, je suis d’accord sur l’idée que ceux qui usent doivent payer.

Les camions étrangers chargés de dizaines de tonnes, qui abiment les autoroutes dont nous avons payé la construction, ils doivent payer l’usage.

Par contre, les français ne doivent pas payer une deuxième fois.
Tous les véhicules sans exception (camions, voitures, bus, moto…) ayant des plaques françaises ne doivent plus payer les autoroutes.

Si je n’obtiens pas ce que je veux, j’organiserai le sciage de toutes les barrières bientôt.
Avec ce genre d’acte, on va se faire aimer de tous les français.

 

Annulation pure et simple des privatisations

L’endettement frauduleux par « la dette » a permis de brader les « bijoux de famille » de la France.

Toutes les privatisations – dont aucune n’a jamais été approuvée par le peuple par référendum – seront annulées.
L’état français reprend possession des biens appartenant collectivement à tout le peuple français.

Les voleurs ne recevront aucune indemnité.
Et nous allons leur faire pareil. Tous les biens des coupables des privatisation pour « rembourser la dette », que ce soit des élus, des particuliers, des entreprises, des multinationales, ont une dette envers le peuple français. Pour la rembourser, tous leurs biens et avoirs en France seront saisis et nationalisés.

 

Loi de réparation des comptes publics

Les élus locaux et nationaux des 45 dernières années ont oeuvré fanatiquement à créer des centaines de prélèvements sans jamais avoir consulté le peuple.

Ils ont mis en place tout seuls un système frauduleux de dette éternelle dont les seuls intérêts sont la première dépense des français.
Ils ont détourné de l’argent public pour financer des mosquées, pour gaver de subventions les associations exigeant que les étrangers en présence irrégulière aient plus de droit que les français et des privilèges auxquels les français qui leur paient tout n’ont même pas accès.

Tous ces pourris, ces traitres, ces parasites, touchent des « indemnités » gigantesques, des retraites incroyables sans avoir cotisé. Ces parasites se sont gavé en nous privant de tout, sans jamais nous demander notre avis, sans jamais nous faire voter pour approuver leurs vols et toutes leurs magouilles.

Aujourd’hui la France est en faillite uniquement à cause de ces gens. Notre opinion n’ayant jamais été demandé.
Donc nous allons leur faire la même chose : leur avis ne sera pas demandé.

Ceux qui ont ruiné la France, les collectivité locales, détourné de l’argent public soi-disant « légalement » en subventions inacceptables ou immorales (comme par exemple le financement de centaines de canons toxiques prétendument anti-grêle) auront tous leurs biens saisis, pour racheter les sociètés d’autoroutes et tous les réseaux essentiels qu’ils ont volés aux français, grâce à l’escroquerie de « la dette ».
Pour « la rembourser » et faire des économies, les réseaux d’énergies ont été privatisés. Dix ans plus tard, les français payent leur énergie deux fois plus cher.

Donc, tous leurs biens vont être saisis pour réparer leurs crimes envers le peuple français.

Ces traitres seront interdits à vie d’emploi dans la fonction publique et de subventions publique, pour toutes les causes, même prétendues humanitaires ou « antiracistes ».

 

Création d’une commission d’épuration de la fonction publique

La corruption généralisé nécessite des mesures d’exception.

Il faut impérativement créer un corps d’Etat chargé de neutraliser définitivement les pourritures qui nuisent à la France, détournent l’argent public, offrent des milliards en annulant les dettes de pays…

Par exemple la socialiste anne hidalgo et son « opposante » politique nathalie kosciusko-morizet de l’UMP viennent de DETOURNER l’argent des français pour financer ILLEGALEMENT le CFCM.
Le loyer de cette association musulmane vient de passer de 31 000 à 100 euros, avec une remise de dette de presque 50 000 euros.

Pourtant les textes sont très clairs : « La République ne reconnait ni ne subventionne aucun culte ».

Il faut pouvoir sanctionner IMMEDIATEMENT les pourritures qui se croient tout permis,
avec saisie de leurs biens personnels pour rembourser l’argent volé aux français.

Ces fonctionnaires d’exception auront aussi le pouvoir d’éliminer les « juges ».
Les statistiques sont très claires sur leur impunité.
Sur 1500 procédures commencées contre des « juges » criminels, abusifs, ou faisant honte à la justice, ZERO a débouché sur une sanction ou une réparation.

 

Suppression et nationalisation des entreprises privées s’enrichissant en prélevant les taxes, amendes et impôts déguisés

La corruption généralisée des politiciens multiplie les lois d’une infamie sans limite.

Par exemple, l’écotaxe, qui devait être prélevée par une entreprise privée, en gardant presque 40% du montant des taxes.
L’annulation de cette taxe a entrainé la décision absurde, traitre, criminelle, par ce gouvernement malhonnête, d’indemniser à coups de milliards leur entreprise privée, avec l’argent des contribuables, victimes. C’est comme si un « juge » condamnait les victimes à « indemniser » les cambrioleurs d’avoir empêché le vol avant qu’il ne soit commis.

Souvenez-vous du projet de loi abandonné presque à la dernière minute sur l’obligation pour 45 millions d’automobilistes d’avoir un alcootest dans le véhicule. Loi proposée par l’entreprise privée qui fournit les alcootests français, avec un quasi-monopole.

C’est comme ça pour tout.

Les fourrières et sociétés d’enlèvement de véhicules qui tournent 24h/24 sont des entreprises privées.

Les radars de vol automatique sont produites, réglées, entretenues, réparées, par des entreprises privées.

La corruption des politiciens entraine un pillage des français à tous les niveaux.

Cela doit s’arrêter.

Vu que la confiance n’est plus possible, on ne peut utiliser des mesurettes au cas par cas.

Toutes les entreprises privées qui gèrent un service de l’état doivent être nationalisées.
L’état en faillite ne peut plus se permettre de laisser partir une très grande partie de ses revenus théoriques.

Toutes les entreprises parasites faisant une tache d’Etat seront confisquées, sans indemnisation.
Tous les bâtiments, les véhicules, les outils…

Les dirigeants de ces entreprises privées seront poursuivis pour vol en bandes organisées.

 

Interdiction temporaire des subventions publiques et changement des conditions d’obtention

Le pays étant en faillite, pendant tout un mandat présidentiel, les subvention de centaines de milliards détournés par toutes les associations parasites seront suspendues.

Pas seulement les aides aux « bien-pensants » politisés qui décident de ce que les français sont autorisés à dire ou penser, mais aussi toutes les sommes gigantesques englouties pour financer les médias privés diffusant la pensée unique obligatoire.

Si la presse a besoin d’argent, toute la presse sans exception doit bénéficier du même avantage collectif, comme d’améliorer globalement les réseaux de distribution pour réduire les coûts. Et plus seulement les quelques pourris qui soutiennent fanatiquement tous les crimes des politiciens contre le peuple français.

Les subventions doivent être investies dans la création de choses durables bénéficiant à tous, et pas juste détourner l’argent public pour seulement quelques uns.

 

Il n’est pas normal que des associations privées se gavent en se substituant à l’Etat.

Si un service est indispensable et d’intérêt général, l’Etat doit s’en occuper, en faisant en même temps de gigantesques économies.

Le clientélisme gauche-droite en arrosant sans contrôle l’argent public que le pays n’a pas, doit vraiment s’arrêter.

Les fumiers qui ont illégalement subventionné des mosquées en violant volontairement nos lois de séparation du culte et de l’Etat vont devoir personnellement rembourser les sommes détournées.

 

Ne plus subventionner les syndicats

Les entreprises françaises ferment à la chaine. Nos industries sont délocalisées, vendues à l’étranger par pièces détachées pour récupérer des miettes lors des liquidations.

L’actualité de ces dernières années montre clairement que les plus grands syndicats sont plus ou moins directement responsables de centaines de milliers d’emplois français détruits, de familles jetées dans la précarité.

Les dirigeants syndicaux dépensent plus d’argent à refaire très luxueusement leur bureau qu’à s’occuper de défendre les intérêts des salariés et des employeurs, sans qui il ne peut évidemment pas exister de travail.

Les grands syndicats subventionnés sont maintenant des ramassis de corrompus, de traitres, d’incompétents, de nuisibles, de politicards haineux, qui appliquent un pouvoir fanatique au détriment des français.

De plus, on remarque que ceux qui prennent les plus grosses sommes d’argent public n’ont quasiment pas de vrais membres. Forcément, personne ne veut prendre sa carte si c’est pour se faire poignarder ou dépecer plutôt que d’être défendu.

Les syndicats ne devront plus compter que sur leurs cotisations.

Interdiction de détourner l’argent public pour subventionner les gaspillages de ces parasites nuisibles.