Archive for Impôts

Un impôt très dissuasif sur les produits cancérigènes, stérilisateurs, mutagènes…

A soumettre à référendum.
Création d’un impôt à un niveau complètement délirant multipliant considérablement le coût des produits nocifs pour les humains, la faune, la flore, pour dissuader naturellement leur fabrication ou importation :

Métaux lourds, pesticides, herbicides, perturbateurs endocriniens…
sans oublier l’aspartam.

 

Remplacement des plus de 3700 pages du code des impôts par une cotisation universelle de 15% sur le chiffre d’affaire

Le code des impôts est une abomination des politicards totalement incompétents et corrompus pour s’organiser sur mesure le non paiement pour eux-mêmes, pendant qu’ils nous étranglent tous, pour des dépenses publiques qui n’améliorent vraiment plus nos vies.

Ce code des impôts doit être brûlé.
Il est illisible.

Il peut être entièrement remplacé par moins d’une dizaine de règles simples comme celle-ci :

La participation aux dépenses de l’Etat est de 15% sur tous les revenus, sur toutes les richesses créées sur le territoire national, sur toutes les plus-values.
La même règle pour tous, sans exception.
Ceux qui ont peu de moyens ne paieront presque plus rien, les très riches qui ont des fortunes paieront le même taux bas, sans possibilité d’abuser des niches fiscales pour ne rien payer.

Tout le monde sera gagnant.

Un taux d’imposition très bas va faire revenir très massivement les investisseurs mondiaux.

Pour nos entreprises, au lieu de rajouter des milliers de lignes de lois avec toujours plus de failles et d’injustices, c’est le moyen de ramener la justice.
Le même taux pour tous : salariés, artisans, professions libérales, auto-entrepreneurs..
La fin de la concurrence déloyale. Tout le monde à la même enseigne, sans aucune exception.
Une seule cotisation universelle de 15% sur le chiffre d’affaire.

 

… sauf pour les professions financières et boursières extrêmement nuisibles, qui font des fortunes en endettant les états, en modifiant les cours mondiaux de la nourriture et de la famine…
Le taux doit être le double pour toutes ces saloperies de professions parasites déconnectées de l’activité réelle, pour inciter les financiers à gagner plus en améliorant la vie des gens au lieu de la détruire.

 

Rassembler tous les prélèvements illisibles en un seul

A force de cumuler les petites lignes de prélèvement, les français ne peuvent plus voir que la République des incompétents escrocs franc-maçons nous vole directement 57% de nos salaires en cotisations obligatoires.
Les 43% restants servent à survivre en payant les centaines d’autres taxes plus ou moins directes ou plus ou moins cachées, locales ou nationales, qui finalement ne sont plus utilisées pour améliorer nos vies, c’est même carrément le contraire.

Il n’y a pas de distinctions à faire entre charges salariales et patronales puisque tout augmente la part des charges de l’entreprise et diminue les salaires nets.
La séparation artificielle entre charges salariales et patronales est encore une escroquerie pour doubler les prélèvements.
Grâce aux témoignages des victimes maintenant diffusés partout sur internet, nous savons par exemple que le RSI obligatoire travaille à l’enrichissement de centaines d’entreprises financières privées, pas à faire de la couverture sociale.

De très nombreuses lignes sont après quelques années, détournées partiellement ou en totalité de leur but original, prétendu, lors de leur création, à des taux très minimes.

Par exemple, lors de sa création en 1990, la CSG était à seulement 1,1%, ce qui semblait être un impôt très supportable, pour contribuer au renflouement de la sécurité sociale.
Maintenant il existe deux CSG à des taux délirants. Même les plus minuscules retraites sont lourdement touchées par les incessantes augmentations.

C’est comme ça pour tout, pour toutes les lignes de prélèvements.

La corruption et l’arnaque est généralisée. Le pillage des français est partout.
Au lieu d’exiger le remboursement des centaines de milliards toujours dus par les pays étrangers qui viennent faire sans payer du tourisme médical chez nous, tous les gouvernements ont multiplié les soi-disant plans pour renflouer la sécu en faillite.
La vérité est que la sécu n’est pas en faillite.
L’argent des cotisations est employé à des usages totalement différents de ce qui avait été présenté aux français. Comme les amendes routières dont seulement quelques minuscules miettes servent à améliorer la voirie et donc la sécurité des français. Quasiment toute la somme est pillée par des organismes, souvent privés, qui n’ont même souvent absolument aucun rapport avec la sécurité routière.

Il faut en finir avec ces milliers de lignes d’entrées et sorties qui servent à détourner très massivement l’argent des français.

Toutes les cotisations doivent être rassemblées en un seul taux universel, ou deux, pas plus.
Par exemple un taux bas pour tout ce qui concerne les français, 20% maxi et un taux trois fois plus élevé pour tout ce qui est importé ou fait travailler des pays étrangers.

Cela devrait résoudre une très grande partie du chômage en supprimant les taxations délirantes et démotivantes sur les français, empêcher les travailleurs déportés européens qui détruisent nos emplois sans cotiser chez nous,
et relancer toutes les productions locales françaises.

 

Exemple de feuille de paie en 2015.