Archive for Argent public

Interdiction temporaire des subventions publiques et changement des conditions d’obtention

Le pays étant en faillite, pendant tout un mandat présidentiel, les subvention de centaines de milliards détournés par toutes les associations parasites seront suspendues.

Pas seulement les aides aux « bien-pensants » politisés qui décident de ce que les français sont autorisés à dire ou penser, mais aussi toutes les sommes gigantesques englouties pour financer les médias privés diffusant la pensée unique obligatoire.

Si la presse a besoin d’argent, toute la presse sans exception doit bénéficier du même avantage collectif, comme d’améliorer globalement les réseaux de distribution pour réduire les coûts. Et plus seulement les quelques pourris qui soutiennent fanatiquement tous les crimes des politiciens contre le peuple français.

Les subventions doivent être investies dans la création de choses durables bénéficiant à tous, et pas juste détourner l’argent public pour seulement quelques uns.

 

Il n’est pas normal que des associations privées se gavent en se substituant à l’Etat.

Si un service est indispensable et d’intérêt général, l’Etat doit s’en occuper, en faisant en même temps de gigantesques économies.

Le clientélisme gauche-droite en arrosant sans contrôle l’argent public que le pays n’a pas, doit vraiment s’arrêter.

Les fumiers qui ont illégalement subventionné des mosquées en violant volontairement nos lois de séparation du culte et de l’Etat vont devoir personnellement rembourser les sommes détournées.

 

Ne plus subventionner les syndicats

Les entreprises françaises ferment à la chaine. Nos industries sont délocalisées, vendues à l’étranger par pièces détachées pour récupérer des miettes lors des liquidations.

L’actualité de ces dernières années montre clairement que les plus grands syndicats sont plus ou moins directement responsables de centaines de milliers d’emplois français détruits, de familles jetées dans la précarité.

Les dirigeants syndicaux dépensent plus d’argent à refaire très luxueusement leur bureau qu’à s’occuper de défendre les intérêts des salariés et des employeurs, sans qui il ne peut évidemment pas exister de travail.

Les grands syndicats subventionnés sont maintenant des ramassis de corrompus, de traitres, d’incompétents, de nuisibles, de politicards haineux, qui appliquent un pouvoir fanatique au détriment des français.

De plus, on remarque que ceux qui prennent les plus grosses sommes d’argent public n’ont quasiment pas de vrais membres. Forcément, personne ne veut prendre sa carte si c’est pour se faire poignarder ou dépecer plutôt que d’être défendu.

Les syndicats ne devront plus compter que sur leurs cotisations.

Interdiction de détourner l’argent public pour subventionner les gaspillages de ces parasites nuisibles.

 

Rassembler tous les prélèvements illisibles en un seul

A force de cumuler les petites lignes de prélèvement, les français ne peuvent plus voir que la République des incompétents escrocs franc-maçons nous vole directement 57% de nos salaires en cotisations obligatoires.
Les 43% restants servent à survivre en payant les centaines d’autres taxes plus ou moins directes ou plus ou moins cachées, locales ou nationales, qui finalement ne sont plus utilisées pour améliorer nos vies, c’est même carrément le contraire.

Il n’y a pas de distinctions à faire entre charges salariales et patronales puisque tout augmente la part des charges de l’entreprise et diminue les salaires nets.
La séparation artificielle entre charges salariales et patronales est encore une escroquerie pour doubler les prélèvements.
Grâce aux témoignages des victimes maintenant diffusés partout sur internet, nous savons par exemple que le RSI obligatoire travaille à l’enrichissement de centaines d’entreprises financières privées, pas à faire de la couverture sociale.

De très nombreuses lignes sont après quelques années, détournées partiellement ou en totalité de leur but original, prétendu, lors de leur création, à des taux très minimes.

Par exemple, lors de sa création en 1990, la CSG était à seulement 1,1%, ce qui semblait être un impôt très supportable, pour contribuer au renflouement de la sécurité sociale.
Maintenant il existe deux CSG à des taux délirants. Même les plus minuscules retraites sont lourdement touchées par les incessantes augmentations.

C’est comme ça pour tout, pour toutes les lignes de prélèvements.

La corruption et l’arnaque est généralisée. Le pillage des français est partout.
Au lieu d’exiger le remboursement des centaines de milliards toujours dus par les pays étrangers qui viennent faire sans payer du tourisme médical chez nous, tous les gouvernements ont multiplié les soi-disant plans pour renflouer la sécu en faillite.
La vérité est que la sécu n’est pas en faillite.
L’argent des cotisations est employé à des usages totalement différents de ce qui avait été présenté aux français. Comme les amendes routières dont seulement quelques minuscules miettes servent à améliorer la voirie et donc la sécurité des français. Quasiment toute la somme est pillée par des organismes, souvent privés, qui n’ont même souvent absolument aucun rapport avec la sécurité routière.

Il faut en finir avec ces milliers de lignes d’entrées et sorties qui servent à détourner très massivement l’argent des français.

Toutes les cotisations doivent être rassemblées en un seul taux universel, ou deux, pas plus.
Par exemple un taux bas pour tout ce qui concerne les français, 20% maxi et un taux trois fois plus élevé pour tout ce qui est importé ou fait travailler des pays étrangers.

Cela devrait résoudre une très grande partie du chômage en supprimant les taxations délirantes et démotivantes sur les français, empêcher les travailleurs déportés européens qui détruisent nos emplois sans cotiser chez nous,
et relancer toutes les productions locales françaises.

 

Exemple de feuille de paie en 2015.

 

Fin des régimes spéciaux pour retraites des hauts fonctionnaires

Annulation immédiate, sans vote, sans référendum, des régimes spéciaux organisés par les hauts fonctionnaires d’états et locaux.
Il s’agit de détournements très massifs de fonds publics.

http://www.lepoint.fr/politique/exclusif-les-retraites-en-or-des-conseillers-generaux-de-l-yonne-24-03-2015-1915402_20.php

Les bénéficiaires seront jugés et devront rembourser ou croupir en prison.

Nous ne mendierons pas la permission à l’assemblée d’ôter l’immunité de ses membres, puisque quasiment tous profitent de cette escroquerie massive et vont continuer à se serrer les coudes et protéger leur arnaque.

 

Ramener l’or de la France en sécurité chez nous

De très nombreuses rumeurs un peu partout prétendent que l’or confié par la France aux Etats Unis d’Amérique, « pour le mettre en sécurité », aurait été pillé et qu’il n’en resterait quasiment plus rien.
Le problème est que quand on voit l’étendue de la dette américaine totalement impossible à rembourser, dont le pays masque sa faillite en imprimant indéfiniment des billets, c’est à dire de l’argent fictif, on peut penser que les rumeurs sont vraies.

Tout l’or des français doit être rendu aux français dans les plus brefs délais.

Tout ce qui a disparu (qui a été volé) doit être remboursé.

… Mais pas avec des promesses ou du papier vert qui en vérité ne vaut rien.

Un mauvais compromis valant mieux que ne plus rien avoir du tout, les sommes disparues devront être compensés par des biens utiles.
Par exemple :
Des terres cultivables, des navires, des armes de défense, des outils, des machines industrielles, des véhicules neufs invendus…

Un pays aussi dévasté que le nôtre par le chômage de millions de français et la pauvreté galopante a plus besoin de ré-équiper la population que d’avoir du métal qui ne se mange pas, enfermé 60 ans dans un coffre.