Création d’un revenu minimum pour les jeunes français

Dès la majorité les jeunes français auront droit aux revenus minimums d’aide sociale.

Avant la majorité un revenu partiel sera versé sur le compte bancaire de chaque adolescent français à partir de 14 ans. Juste une petite somme au départ, augmentée à chaque anniversaire.
Le but est d’apprendre tôt à gérer un budget (pour ne pas se comporter comme les politiciens qui endettent tous les autres, s’ils veulent quelque chose qui coûte cher il faut apprendre à économiser longtemps), d’avoir un peu d’autonomie grâce à un pouvoir d’achat minimum, et surtout soulager les parents saignés par la destruction du niveau de vie général (guerre économique organisée par les politiciens).

Cette mesure ne concernera que les enfants français, pas les syriens, les roumains, les irakiens, les maliens…
Que les français.

 

One comment

  1. xiphias dit :

    Donner de l’argent en échange de rien est une mauvaise idée dans la mesure ou l’ont éduque les gents en leur laissant penser que tout leur est dû sans rien faire, exemple tous les immigrés qui s’attendent à être nourris, soignés, logés sans rien faire. Comme en Allemagne ou des « migrant à qui il a été demandé de travailler quelques heures par mois en échange de tous les avantages déjà cité ont refusé arguant qu’ils étaient invité par Angela Merkel. On ne doit payer que en échange de quelque chose. Quand je paye j’en attend quelque chose en retour: une baguette de pain chez le boulanger, un robinet qui ne fuit plus après le passage du plombier, les voleurs arrêtés après ma plainte pour cambriolage (j’aime bien la science fiction). Donc donner de l’argent en échange de rien est une mauvaise idée, donner de l’argent de poche à des jeunes oui mais en échange de travail citoyen : nettoyer les berges des rivières et des caniveaux, surveiller les plus jeunes dans les cours de récréation (pions), faire des travaux de réfections dans les écoles, chez les personnes âgées nécessiteuses etc. Passer 18 ans si l’on ne trouve pas de travail l’idée de la révolution de créer des ateliers nationaux ou les chômeurs travaillaient pour l’état me semble très bonne (pas comme à l’époque ou une équipe pavait une route pendant qu’une autre la dépavait) mais en faisant des travaux utiles en fonction des capacités. Celui qui à fait des études en comptabilité travaillera au budget de la commune ou d’une association, celui qui est maçon sera à l’entretien etc. Il faut faire rentrer dans la tête des gents que l’on a rien sans rien car tout ce qui existe a demander de l’effort à quelqu’un et dire à cette personne que le fruit de son travail vas être donner à quelqu’un qui n’en branle pas une est tout simplement immoral et inadmissible. Le résultat est que l’on obtiendra des travailleurs et pas des assistés qui dépenseront l’argent gratuit en bière ou en chitt.

Laisser un commentaire