Déchéance de nationalité des familles des terroristes

Les politiciens prétendent que « l’on ne peut pas fabriquer d’apatride », c’est un faux problème. Quand on veut on peut. Là ils cherchent des prétextes.
Les terroristes ne méritent pas d’être déchus de leur nationalité française, ils s’en foutent. Ils doivent être abattus en public pour faire un exemple dissuasif.
Le problème est que ces assassins sont le fruit de la loi absurde et suicidaire du « droit du sol ».
On peut faire naitre des cafards dans une bergerie, ça restera des cafards.
Les familles non-intégrées ayant crée des monstres sanguinaires ou criminels multi-récidivistes qui détruisent la France et pourrissent la vie des français, montrent qu’il n’ont pas enseigné l’amour de notre pays, mais sa haine.
De telles personnes ne méritent pas d’être nationalisées françaises.
La déchéance de nationalité aura un effet rétro-actif sur les parents et grands parents de terroristes. Ceux qui comptent vivre une vieillesse heureuse en abusant d’un pays qu’ils détestent vont obtenir ce qu’ils ont mérité. Ca donnera à réfléchir aux autres.

Bien entendu il faut aussi immédiatement annuler le droit du sol, puisqu’il entraine les meurtres de français par des fanatiques musulmans « français de papiers », choses pour lesquelles les politiciens lamentables de ce système qui s’écroule, n’ont aucune solution (au problème qu’ils ont causés eux-seuls en sales traitres).

Laisser un commentaire