Empêcher les professionnels de gaspiller de la nourriture

Beaucoup trop de professionnels de l’alimentation se comportent comme de sales égoïstes qui ne pensent qu’au profit.
Des tonnes d’oranges font des milliers de kilomètres pour ne pas trouver d’acheteurs et être jetées à la poubelle. Pire encore pour les poissons et tous les produits de la mer, qui sont jetés très vite, très massivement, alors que les océans commencent à se désertifier.

Il est urgent d’agir avec des mesures non-négociables, pour faire cesser les mauvaises pratiques qui mettent l’avenir de toute l’espèce humaine en danger.

Tous les déchets seront pesés. Le poids réellement vendu deviendra un quota correspondant à la consommation réelle. Il sera impossible de dépasser ce quota les deux années suivantes, pour ne pas avoir à jeter des aliments ou tuer des animaux pour rien.

Les centrales monstrueuses comme Rungis ne pourront plus jeter jusqu’à un tiers de certains aliments.

Pour limiter le gaspillage, la plus grande partie des pêches sera congelée et vendue congelée, pour les produits supportant la congélation.
Pareil pour la viande.

L’état des ressources de la planète ne nous permet plus de produire ce qui n’est pas consommé.
Nous ne pouvons plus non plus faire venir de la nourriture de plusieurs milliers de kilomètres. C’est une aberration écologique.

 

Les viandes et poissons invendus seront recyclés dans l’alimentation des animaux carnivores : chiens, chats, cochons, poissons…

Tous les végétaux non vendus seront transformés en aliments pour le bétail.

 

Les industriels auront obligation d’arrêter de faire de faire des monstruosités pour augmenter les profits, comme de faire manger de la viande aux vaches pour les faire grossir plus vite (… pour jeter une partie non achetée), ou encore de vendre des menus pour chats ne contenant que 3% de produits animaux mais presque que des céréales et des produits chimiques divers.
L’alimentation naturelle, normale, des animaux devra être respectée.

Les industriels coupables seront poursuivis pour empoisonnement volontaire.
Ils n’ont jamais été jugés pour les dizaines de milliers de personnes contaminées par les protéines tueuses de la maladie de la vache folle, à cause des politiciens traitres vendus aux industriels.
Laisser faire n’importe quoi entraine notre génocide.

 

Laisser un commentaire