Emprisonnement des meneurs en cas de grève dans les monopoles publics ou services stratégiques

Dans ce contexte économique totalement sinistré la pénurie de carburant achève des dizaines de milliers d’entreprises françaises, directement ou indirectement comme le secteur du tourisme où les annulations de séjours s’enchainent.

Pire encore, TOUTES les centrales nucléaires françaises ont subi la grève partielle organisée par la CGT.
Les terroristes musulmans de daesh rêvaient de s’attaquer aux réseaux électriques occidentaux, la gauche l’a fait.

Tous les meneurs des prochaines grèves dans les secteurs stratégiques ou de monopole d’Etat comme le train, seront immédiatement arrêtés et jetés en prison pour 30 jours, sans procès, de façon automatique et immédiate.

Les vagues de grèves à répétition qui transforment notre pays en enfer mais sans jamais nuire aux coupables de la situation, cela doit s’arrêter.
Le gouvernement doit protéger l’ensemble du peuple français contre les abus monstrueux de quelques pourris sans morale.

 

Laisser un commentaire