Interdiction aux élus et collectivités d’envoyer des voeux

Notre argent public est en très grande partie détourné par des élus et fonctionnaires de tous niveaux qui croient pouvoir faire n’importe quoi, comme si c’était le leur.

Par exemple, des cartes de voeux de bonne année qui sont en fait une sorte de tract politique pour imposer le nom d’un élu.

Je propose une amende systématique sans passer par un juge bon à rien, bien dissuasive de 5 fois le prix global de l’impression et l’envoi des voeux, à payer par les élus et tous les membres ayant autorisé ou voté ce gaspillage d’argent public permettant une publicité politique cachée.

Notre pays en faillite à cause des élus ne peut plus se permettre de les laisser faire n’importe quoi.
Ces pourritures ont des dizaines de milliers d’euros pour des choses inutiles, mais n’ont plus les moyens pour payer l’aide sociale, ou doivent brader à des sociétés privées les autoroutes, les réseaux d’eau, d’électricité, la poste…

C’est inadmissible.

La loi sera rétroactive sur 5 ans pour réparer partiellement les vols d’argent public.

 

One comment

  1. Massard dit :

    Et souvent, comme il s’agit de marchés fructueux, il y a des pots de vins qui sont versés, au titre de rétrocommissions, au donneur d’ordres. En gros des enveloppes pleines d’images en couleurs. Dès le moment où des sommes importantes sont en jeu, nous pouvons être certains qu’il y en a qui en croquent !

Laisser un commentaire