Neutralisation définitive des « journalistes » de désinformation

Les propriétaires et les dirigeants des plus grands médias de désinformation ne seront pas les seuls à devoir être punis pour l’invasion de millions de criminels dont ils sont en grande partie coupables.
Tous les prétendus « journalistes » qui ont changé les noms des criminels soi-disant pour ne pas provoquer de racisme, auront leur carte de presse immédiatement annulée avec interdiction à vie de travailler encore dans un média ou un organisme d’information.
La mention « MENTEUR » sera inscrite en rouge, pas besoin de plus, pour comprendre pourquoi on ne peut pas laisser ces gens être encore chargés de transmettre des informations.

La guerre civile sur le point d’éclater, c’est à cause d’eux.

 

Laisser un commentaire