Remplacement des plus de 3700 pages du code des impôts par une cotisation universelle de 15% sur le chiffre d’affaire

Le code des impôts est une abomination des politicards totalement incompétents et corrompus pour s’organiser sur mesure le non paiement pour eux-mêmes, pendant qu’ils nous étranglent tous, pour des dépenses publiques qui n’améliorent vraiment plus nos vies.

Ce code des impôts doit être brûlé.
Il est illisible.

Il peut être entièrement remplacé par moins d’une dizaine de règles simples comme celle-ci :

La participation aux dépenses de l’Etat est de 15% sur tous les revenus, sur toutes les richesses créées sur le territoire national, sur toutes les plus-values.
La même règle pour tous, sans exception.
Ceux qui ont peu de moyens ne paieront presque plus rien, les très riches qui ont des fortunes paieront le même taux bas, sans possibilité d’abuser des niches fiscales pour ne rien payer.

Tout le monde sera gagnant.

Un taux d’imposition très bas va faire revenir très massivement les investisseurs mondiaux.

Pour nos entreprises, au lieu de rajouter des milliers de lignes de lois avec toujours plus de failles et d’injustices, c’est le moyen de ramener la justice.
Le même taux pour tous : salariés, artisans, professions libérales, auto-entrepreneurs..
La fin de la concurrence déloyale. Tout le monde à la même enseigne, sans aucune exception.
Une seule cotisation universelle de 15% sur le chiffre d’affaire.

 

… sauf pour les professions financières et boursières extrêmement nuisibles, qui font des fortunes en endettant les états, en modifiant les cours mondiaux de la nourriture et de la famine…
Le taux doit être le double pour toutes ces saloperies de professions parasites déconnectées de l’activité réelle, pour inciter les financiers à gagner plus en améliorant la vie des gens au lieu de la détruire.

 

2 comments

  1. frenchkiss dit :

    Pas sur le chiffre d’affaires.. sur les revenus, benefices et plus values.
    Attention aux termes inapropriés qui peuvent discrediter un argumentaire en béton!

Laisser un commentaire