Suppression des « lois » mémorielles

Les prétendues « lois » mémorielles sont des injures à la morale, la vérité, la liberté d’expression.

Des manipulateurs ont le droit de diffuser tous les mensonges qu’ils veulent, ceux qui pensent différemment n’ont plus le droit d’émettre un avis opposé sans être condamnés très lourdement.

Lois mémorielles françaises

 

2 comments

  1. Lancelot dit :

    Loi du 21 mai 2001 : loi « Taubira » ; Elle fait entrer dans la catégorie des crimes contre l’humanité définis en 1992 la traite et l’esclavage perpétrés à partir du XVe siècle par les nations occidentales.

    « Par les nations occidentales « , mon c*l ! Par une certaine élite marchande occidentale, oui ! Et avec la complicité de certaines peuplades noires trop content de se débarrasser de clans ennemis.

    L’hôpital qui se fout de la charité :

    « Le Coran, texte sacré de l’islam, entérine l’existence de l’esclavage (voir la sourate XVI, Les abeilles) tout comme d’ailleurs les textes bibliques. Notons que le premier muezzin désigné par le Prophète pour l’appel à la prière est un esclave noir du nom de Bilal originaire d’Éthiopie.

    « La loi islamique ou charia, qui s’appuie sur le Coran et les dits du prophète (hadiths), considère qu’en pays d’islam, seuls sont esclaves les enfants d’esclaves et les prisonniers de guerre. Elle autorise d’autre part la réduction en esclavage de quiconque provient d’un pays non musulman (si un esclave vient à se convertir, il n’est pas affranchi pour autant). »
    (…)
    « L’esclavage devient rapidement l’un des piliers de l’économie de l’empire abasside de Bagdad du fait de très nombreuses prises de guerre et de l’avènement d’une très riche bourgeoisie urbaine. Pour s’en convaincre, il n’est que de lire Les Mille et Une Nuits, un recueil de contes arabes censés se dérouler sous le règne du calife Haroun al-Rachid, contemporain de Charlemagne. »
    (…)
    http://www.herodote.net/622_au_XXe_siecle-synthese-12.php

    « Jean-Patrick Grumberg : Exactement, c’est un phénomène quotidien. Il continue essentiellement dans les pays musulmans, notamment la Mauritanie qui a par trois fois édicté des lois pour interdire l’esclavage, sans succès. L’ambassadrice des États-Unis en Mauritanie, Joe Ellen Powell, a d’ailleurs déclaré en mars 2012 sur CNN que l’esclavage est un problème de tous les jours, répugnant, et qu’elle travaillait activement pour lutter contre cela. »

    « Une militante des droits de l’Homme, Amel Daddah, docteur en sociologie, et mauritanienne, a elle déclaré que cette question est une partie intégrante de l’Islam. »

    « Il y a dans les tréfonds de la civilisation islamique un racisme vis-à-vis des noirs profondément ancré, qui fait du noir une race inférieure, qu’il soit musulman ou pas. On a d’ailleurs vu en Libye, après la chute de Kadhafi, un certain nombre de noirs parqués comme des animaux et massacrés pour la couleur de leur peau. »
    Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/antiracistes-refusent-voir-esclavage-pratique-dans-pays-musulmans-jean-patrick-grumberg-375831.html#91pDHB16Q1PPGIkv.99

  2. Lancelot dit :

    « Oppositions à la loi Gayssot (S. Wikipédia) ;
    À l’époque du vote, la droite parlementaire, majoritaire au Sénat s’est opposée à cette loi portant selon elle atteinte à la liberté d’expression. Le Sénat avait procédé à des votes de rejet les 11, 29 et 30 juin 1990. Parmi les hommes politiques opposés à cette loi, on peut citer Dominique Perben, Pascal Clément, François Fillon, Gilles de Robien, Jean-Louis Debré, Pierre Mazeaud, Jacques Chirac, Jean Foyer, Jacques Toubon, Alain Peyrefitte et Simone Veil. 
    Jacques Toubon, qui n’était encore que député, déclara : « Je suis contre le délit de révisionnisme, parce que je suis pour le droit et pour l’histoire, et que le délit de révisionnisme fait reculer le droit et affaiblit l’histoire » (AN, 3e séance du 21 juin 1991). » 

    « (…) Le Conseil constitutionnel français n’a pas été saisi ; certaines personnes disent que l’opposition parlementaire s’est probablement abstenue de saisir le Conseil par crainte d’être accusé de soutenir les thèses défendues par cette loi. Longtemps après le vote de la loi, il a été allégué lors d’un procès pénal, dans le cadre d’une question prioritaire de constitutionnalité, la violation de l’article 34 de la Constitution française en raison de la « non détermination du délit prévu par l’article 24 bis ». La Cour de cassation a jugé cette question non sérieuse et a donc refusé de la transmettre au Conseil constitutionnel. »

    Le ventre de la Bête immonde étant toujours fécond selon certains, des esprits insoumis avancent que le loi Fabius Gayssot et toutes ses dupliques européennes seraient destinées à instaurer un culte permanent de la commémoration ; une culpabilisation par voie héréditaire des peuples qui ont été à l’origine montés les uns contre les autres par les élites politiques servant les intérêts des lobbys de la haute finance internationale, des industriels de l’armement, le tout avec la complicité des médias. Des rumeurs abjectes et nauséabondes !

    Car évidemment, l’on sait bien que les deux guerres mondiales ont été déclenchées suite à l’acrimonie que nourrissaient les ouvriers, forgerons, charrons, paysans, instituteurs, vitriers, maçons, potiers et facteurs envers leurs homologues d’outre Rhin. Les camps antagonistes ayants été endoctrinés, financés et entrainés par le puissant lobby allemand des aiguiseurs de couteaux ambulants, d’une part, sans doute par pure jalousie de la corporation itinérante des rempailleurs de chaises français, d’autre part.

    Honte à nous, donc, infâmes descendants de cette populace pseudo industrieuse qui a tout fait pour pouvoir s’éventrer mutuellement à la baïonnette pendant quatre longues années et qui a remis ça en 39, avec pour résultat six ans plus tard une explosion des grandes fortunes étasuniennes, la reprise haussière du court des bourses occidentales et la mise sous tutelle des pays européens par les désintéressés dirigeants yankees au service du gentil dieu dollars géré exclusivement par le cartel des banquiers illuminés qui ont créé la FED.

    Les « lois mémorielles » – des lois qui commandent la pensée ! – rabâchées par l’Éducation nationale et martelées en cœur sans cesse ni fin par les médias aux ordres, ont pour récurent dessein d’instiller dans les esprits le dégoût des nations, l’exécration de la mère patrie, le rejet de l’identité culturelle chrétienne propre aux européens de souche afin de les conduire progressivement, inconsciemment, à la soumission totale :

    Destruction des frontières, destructions des monnaies, destruction de la défense, destruction des tissus sociaux, destruction de la justice, destruction des libertés, destruction de la fraternité, destruction de la famille, et surtout, destruction de toute Foi.

    Après 14 années passées à l’Elysée, lorsqu’il fut au seuil de la mort, François Mitterrand jeta dans un geste d’ultime mépris son hideux héritage politique à la face des Français :

    « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort…apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde… C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort!»

    Donc, en attendant de livrer entièrement toutes nos entreprises, services publics et richesses entre les mains avides du cartel atlantico-cosmopolite tel que le prévoit l’imminent TAFTA, regardons toujours fixement vers le siècle passé et commémorons en pleurnichant le Krime contre l’Humanité.

    Laquelle n’est évidemment pas relative aux 55 millions d’hommes de femmes et d’enfants non-juifs massacrés sous les bombes et aux soldats enrôlés sous peine d’être fusillés par les ordures de pouvoir, non, puisque apparemment toutes les vies ne se valent pas au regard de nos hypocrites élites.

    En tous cas, pas aux yeux de l’omniprésent conseiller Jacques Attali qui définit précisément la notion « d’être humain » lors de la vidéo très instructive suivante ; https://www.youtube.com/watch?v=VaqOs-nP0Xs :

    « Je ne crois pas que faire des enfants suffise à en faire des êtres humains dignes de ça. C’est pas parce qu’on a 7 enfants qu’ils seront des êtres humains ou des Juifs ce qui revient au même pour moi… »

    Il faudra un jour demander à tous ces Attali dégoulinants de condescendance ce que sont exactement les non-juifs à leurs yeux….
    Des untermeschen ?…
    Des « goys » bons à déposséder et à livrer aux massacres ?…

    Mystère enfer et boule de gomme.

    Les postulats les plus délirants circulent, voici un aperçu de la Bête immonde toujours vivace comme aux heures les plus sombres propices aux cauchemars des nuits sans Lune où s’effilochent les visions troubles dans les marais brumeux jusqu’au petit matin :
    https://effondrements.wordpress.com/2012/06/06/lintelligentsia-sioniste-responsable-de-la-seconde-et-troisieme-guerre-mondiale/

Laisser un commentaire