Taxer le trading haute fréquence

1% de la population accumule les milliards pendant que tout le reste bascule dans la pauvreté.
Le monde de la finance est maintenant presque totalement déconnecté de l’activité réelle.
Des ordinateurs surveillent les bourses pour faire des dizaines de milliers d’opération par seconde, en fonction des variations des cours.

Dans un monde idéal, la bourse serait totalement interdite.

On va simplement s’en servir pour diminuer les inégalités qu’elle engendre.

Une taxe de 0,1% sur toutes les transactions boursières sera appliquée en France, pour réduire et inverser l’austérité provoquée par la finance.

0,1% vous semble très peu ?

Maintenant c’est des dizaines de milliers de transactions automatisées par seconde.

0,1% en réalité c’est un jackpot de centaines de milliards tous les ans.

 

One comment

  1. Lancelot dit :

    0,1% de 5 milliards d’un volume journalier à la bourse de Paris ça fait 5 millions d’euros, un milliard et demi par an.
    http://www.abcbourse.com/questions/quel_est_le_montant_des_transaction_journaliere_a_la_bourse_de_paris-q266

    M’est avis que que taxer un système de prédation universelle reviendrait juste à le délocaliser ailleurs.

    Ça peut faire illusion un moment que des maquignons achètent et revendent entre eux des pantelons à une jambe, mais non seulement ils ne créent aucune richesse, qui plus est ils détruisent l’économie réelle. Ce sont des criminels en puissance.

    Ce qui est vital est de prendre les devants de l’effondrement programmé, car en vérité si les entreprises sont protégées par l’État elles continueront de tourner. Tous comme un système monétaire protégé au niveau d’une nation continuera d’alimenter les distributeurs de billets.

    Ceux qui ont fait fortune en parasitant la société jusqu’à risquer son anéantissement, 1%, sont au moins coupable d’escroquerie en bande organisée devant les hommes et devant Dieu.

    Et la solution viendra au terme des maximes juridiques suivantes  :

    Jus est ars boni et aequi. ; « Le droit est l’art du bien »

    Quae rerum natura prohibentur, nulla lege confirmantur. ; « Quant aux actes qui sont prohibés par la nature, aucune loi ne peut les prescrire. »

    Veritas facit legem. ; « La vérité fait la loi. »

    Nemo de improbitate sua consequitur actionem. ; « Nul ne doit obtenir une action ayant pour origine un acte d’improbité commis par lui. »

    Non est actio bona, nisi omnes bonitates concurrant ; quia quilibet singularis defectus causat malum ; bonum autem causatur ex integra causa. ; « Un acte n’est bon que si tous ses éléments concourent au bien ; parce que n’importe quel défaut entraîne le mal, et parce que le bien ne peut provenir que d’une source parfaite. » 

    Non omne quod licet honestum est. ; « Tout ce qui n’est pas interdit n’est pas honnête pour autant. »

    Nunquam plura delicta concurrentia faciunt ut illius impunitas datur. ; « Jamais une pluralité de délits ne doit assurer l’impunité de l’un d’entre eux. »

    Salus populi, suprema lex est. « Le salut du peuple est la loi suprême. » 

    Non remittetur delictum, nisi restituatur ablatum. « Un délit ne peut être excusé tant qu’il n’y a pas eu restitution. »

Laisser un commentaire